-A +A
Vous êtes ici

La noix du Périgord

Fruit du Périgord depuis 17 000 ans

Depuis 17.000 on consomme des noix en Périgord. On a en effet retrouvé des résidus de noix dans les habitations des Cro-Magnons. En fait, le Périgord est sans doute un des berceaux de la noix. La culture de la noix fut pendant longtemps une des richesses du Périgord. Elle servait à l'alimentation mais aussi à la fabrication d'huile. Celle-ci avait des usages multiples : éclairage, savon, peinture...

Dopée par le commerce international - les gabarres mênent les noix et ses dérivés à Bordeaux pour des départs vers la Hollande, l'Allemagne, la Grande Bretagne - les noyeraies se développent et font parti des paysages buccoliques du Périgord.

L'AOC Noix du Périgord

Au 19ème siècle la concurence des huiles oléagineuses et exotiques pousse les négociants à se spécialiser vers les cerneaux. Aujourd'hui, plusieurs variétés dont certaines sont nées en Périgord, constitue l'AOC noix du Périgord. 578 communes dont la majorité se trouvent en Périgord, forment l'aire de production de la noix du Périgord. Celle-ci se répartissent en quatre variétés  : la Franquette, de la Corne, de la Marbot et de la Grandjean. Elles se dégustent fraîches, sèches ou en confisserie quand elles sont, par exemple enduite de chocolat.

Plus d'information sur la noix du Périgord sur le site officiel de l'appelation

Noix du Périgord
Noix du Périgord