Découvrir Périgueux, c’est tomber sous le charme d’une ville labellisée d’Art et d’Histoire. À proximité du Périgord Noir, la capitale de la Dordogne possède de nombreuses richesses culturelles.

Plongée au coeur de l’époque romaine

Périgueux, construite sur un domus, garde de nombreux vestiges de l’époque gallo-romaine. Le quartier de Vésone, où trône encore l’une des 28 tours de la ville et des vestiges de la place forte où vivaient les Pétrocores, peut s’enorgueillir de posséder le musée Vesunna, pensé par l’architecte de renommée mondiale : Jean Nouvel. En poussant les portes du musée, on découvre l’aménagement de la ville de l’époque grâce à une maquette avant de descendre sur les passerelles qui surplombent le domus. 
Tout autour, le parc arboré de Vésone permet de beaux dimanches en famille au pied de la tour de Vésone.

Un autre musée de Périgueux possède des vestiges gallo-romains : le MAAP. Le Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord guide le visiteur à travers les différentes périodes de l’histoire qui ont construit la Dordogne : de la Préhistoire au Moyen-Âge en passant par l’Antiquité.

Périgueux, ville médiévale

Deux quartiers bien distincts séduisent les visiteurs de Périgueux. Le quartier de Vésone, atypique en Dordogne, et l’hypercentre de la ville avec ses ruelles médiévales, plus traditionnel en Périgord. Des visites guidées sont organisées pour découvrir les intérieurs cachés des hôtels particuliers dont regorge la ville. 
Le charme de la capitale administrative réside dans ces placettes nichées dans le cœur de ville où restaurants, boutiques et vie locale se mêlent à l’histoire du lieu. Périgueux a su conserver et protéger son centre ville : de nombreuses maisons médiévales sont visibles, notamment le long des quais de l’Isle. Un parcours Terra Aventura vous amène à découvrir tous ces trésors.

Se déplacer à Périgueux

Les quartiers touristiques sont distants de quelques kilomètres. Il faut compter environ 15 à 20 minutes de marche du parc de Vésone à la place de la Clautre. 
Un petit train touristique permet de visiter ces deux parties de la ville en 45 minutes et sans fatigue. Le centre ville est en grande partie piétonnier en période estivale. Pour accéder à Périgueux, des bus desservent les quatre coins du Périgord et la gare permet de relier la Dordogne à Bordeaux, Agen ou Limoges assez facilement.

Un arrêt pour les pélerins

Si Périgueux a conservé ses ruelles médiévales intactes, mais vous découvrirez une particularité dans la rue de la sagesse : entre les pavés sont apposés des mots qui laissent à méditer. La rue Limogeanne, artère étroite et rue principale du quartier médiéval est quant à elle jonchée de coquilles au sol. C’est le repère qui guide les pélerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 
Périgueux est un arrêt sur le GR 654 qui part de Vézelay pour rejoindre la plus célèbre des villes de Galice ou croyants du monde entier se retrouvent après de nombreux kilomètres parcourus et un crédenciale bien rempli.

La cathédrale Saint-Front

Véritable emblème de la ville, l’édifice à la pierre blanche, typique de cette partie du Périgord, est classé au Patrimoine Mondial depuis 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Il est possible de visiter son cloitre et ses toits uniquement avec des guides professionnels (rapprochez vous de l’office de tourisme) mais la porte de la cathédrale Saint-Front reste toujours ouverte pour une visite libre. La cathédrale Saint-Front est célèbre pour ses coupoles restaurées par l’architecte Paul Abadie qui reproduisit la même technique au Sacré Cœur de Paris, elle possède également deux orgues qui offrent de magnifiques concerts en été.

Une ville animée toute l’année

En hiver, les marchés ponctuent les semaines des pétrocoriens. Marchés au gras et marchés aux truffes sur la place Saint-Louis jouxtent les marchés traditionnels de la place de la Clautre, de la place des halles et de la rue Taillefer les samedi.


En période estivale, ce sont les quais de l’Isle qui s’animent avec un aménagement particulier où concerts, pédalos, cours de salsa et compétition de beach volley se succèdent au gré des envies.
Et tout au long de l’année, ce sont les bars, commerçants et scènes culturelles comme le Sans Réserve ou le théâtre de l’Odyssée qui animent les soirées des périgourdins.

Le Grand Périgueux

Sorges

À quelques kilomètres de la capitale administrative de la Dordogne, Sorges nargue sa voisine en révélant clairement ses ambitions.
Les meilleures truffes de Dordogne sont de Sorges”. Voilà ce qu’on peut lire lorsque l’on arrive dans ce village qui vit autour de l’or noir du Périgord. L’auberge de la truffe, l’écomusée de la truffe, le sentier d’interprétation et bien sûr son marché spécialisé et reconnu donnent raison à cette commune qui affiche ses prétentions. 

DEG_Truffes_novembre 2017©A.Borderie (2)

Vergt

Un peu plus au sud de l’agglomération de Périgueux, un autre village savoure la chance de posséder un terroir exceptionnel pour l’agriculture. Vergt et ses alentours se sont spécialisés dans la culture de la fraise. Chaque année, la fête de la fraise de Vergt attire des milliers de visiteurs.

La vallée de l’Isle

Périgueux est l’épicentre de la rivière Isle. Le port, les quais et les maisons à colombages tels que la maison des consuls racontent le passé fluvial de la ville. Les bateaux ne naviguent plus sur l’Isle depuis longtemps, toutefois on peut apprécier la quiétude de la rivière lors d’une promenade en canoë ou en longeant celle-ci grâce à la voie verte aménagée sur près de 100 kilomètres.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu