Une idée de voyage pour chaque Périgord

La Dordogne se décline en 4 Périgords. Comme autant de saisons. Ils vous offrent une grande diversité de paysages où il fait bon se promener toute l’année. Les raisons de ce découpage sont historiques, culturelles, touristiques et économiques, elles ont été conférées grâce à leurs situations géographiques et climatiques riches et stables.

carte représentant les 4 couleurs du Périgord

À la conquête du romantique Périgord Vert 

Le Périgord vert s’étend au nord du département. Le Parc Naturel Régional Périgord Limousin est un écrin de verdure parcouru par de nombreux ruisseaux. Le long de ces cours d’eau, des petites villes pleines de charme vous accueillent telles Saint-Jean de Côle, classée parmi les « Plus Beaux Villages de France ».
Le Val de Dronne héberge Brantôme, « la Venise verte du Périgord ». Son incroyable abbaye possède un abri troglodytique où l’on retrouve de nombreux pigeonniers et une sculpture en bas reliefs : la grotte du Jugement dernier. 
Non loin de là, l’élégant château Renaissance de Puyguilhem ou encore le château de Bourdeilles avec sa prestigieuse collection mobilière vous attendent pour des vacances au vert. 

Le Périgord vert recèle d’autres trésors touristiques comme la grotte de Tourtoirac aux formidables diversités de concrétions et accessible aux personnes à mobilité réduite. Celle de Villars présente à la fois des peintures originales et des concrétions naturelles.  

Joyau de cette vallée de l’Auvézère : le château de Hautefort !

Galerie d'honneur du château de Hautefort

Ce Haut Périgord est riche d’une longue tradition artisanale et compte en son sein de nombreuses entreprises porteuses d’un savoir-faire spécifique avec ses artisans d’art, ses industries du luxe et ses coutelleries dans la ville de Nontron.

Goûtez à la douceur du bien-vivre en Périgord Blanc

Le Périgord blanc s’étale le long de la vallée de l’Isle, à l’ouest de Périgueux. C’est un pays blanc car calcaire. Cette roche se retrouve dans les constructions et notamment sur la cathédrale byzantine de Périgueux.

Périgueux, capitale de la Dordogne, fut une cité romaine importante dont les vestiges sont toujours visibles. Les collections du Musée d’art et d’archéologie du Périgord témoignent de l’histoire régionale, nationale et internationale et de 450000 ans de présence humaine en Dordogne.
Les traces de l’Empire romain se dessinent à travers les vestiges du Musée Vésunna et de sa tour située dans le parc de Vésone, en plein cœur de la ville.

Situé comme Périgueux, sur un des principaux chemins de pèlerinage de St Jacques de Compostelle, Sorges et Ligueux vous accueillera pour vous révéler dans son éco-musée tous les secrets de la truffe, le « diamant noir du Périgord » .

N’oublions pas Neuvic et son  élevage de 50 000 esturgeons sibériens qui produit chaque année un caviar de qualité.

Le Périgord pourpre : un pays de bastides, de vignes et de petite Angleterre

Le Périgord pourpre est sans doute l’appellation la plus contestée car elle répond avant tout à des considérations touristiques et non pas à une réalité historique. Apparu dans les années 90, le pourpre fait référence à la couleur du vin. Les vignobles sont très présents dans cette partie du département.

C’est au sud, sur les coteaux de la vallée de la Dordogne, que se trouve le Périgord Pourpre regroupé autour de Bergerac et de ses vignobles réputés. Le Périgord pourpre est riche d’une grande variété paysagère.

Les bastides nombreuses et pleines de caractère sont des villages fortifiés médiévaux. Monpazier, Beaumont du Périgord ou Eymet sont des souvenirs laissés par nos amis anglais. Un patrimoine riche s’est développé autour de ces bastides, notamment les châteaux de Monbazillac, Biron, Bridoire…

Les bastides demeurent des places fortes de l’histoire, qu’elles aient été fondées sur l’ordre du roi de France ou au nom du roi d’Angleterre, les villes nouvelles construites au début de la guerre de Cent Ans sont de véritables trésors.  

L’Office de Tourisme de Bergerac, accolé au cloître des Récollets sur les quais Cyrano, présente un espace de culture et une maison des vins idéalement situés sur le port. C’est le lieu idéal pour réviser ses connaissances œnologiques : faire la différence entre Pécharmant et Côtes de Bergerac, les blancs secs et moelleux ou encore la Rosette.  La carte de la Route des vins vous aidera à vous frayer un itinéraire au cœur des 1200 hectares de vignes.

La ville est également célèbre grâce au personnage d’Edmond Rostand : Cyrano de Bergerac.

Le Périgord Noir : vallées Vézère et Dordogne

C’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne.

Le Périgord noir s’étend sur le Sud Est du Département. La couleur noire fait référence aux chênes très présents dans l’ouest du département et aux charbonnières.
Les chênes donnent au paysage une belle couleur sombre, quant au charbonnier, il transformait le bois en combustible pour alimenter les foyers, notamment ceux des forges d’où une fumée noire s’échappait. 
Les forêts racontent une histoire en Dordogne car elles sont liées à des pratiques très anciennes : feuillardiers, charbonniers, anciennes châtaigneraies, noyeraies, etc…

 Cette couleur noire ajoute une touche de mystère qui plaît beaucoup aux habitants et aux touristes.

La vallée de la Vézère

Retour aux sources dans cette région que l’on nomme Vallée de l’Homme, abritant des sites archéologiques majeurs.

Les Eyzies, capitale mondiale de la Préhistoire, présente un musée qui abrite des collections exceptionnelles qui permettent de retracer plus de 400 000 ans de présence humaine.
À côté, l’Abri Pataud est un des plus grands gisements préhistoriques de France, il lève le voile sur le mode de vie des hommes de Cro-Magnon. Toujours en centre bourg, le Pôle d’Interprétation de la Préhistoire permet une première approche de la préhistoire et vous invite à préparer votre séjour pour découvrir les sites préhistoriques de la région : Lascaux, Cap-Blanc, les Combarelles, Saint Cirq, Rouffignac… Le village des Eyzies accueille la dernière grotte préhistorique en France encore ouverte au public qui présente des peintures  polychromes authentiques : Font-de-Gaume.

En vallée Vézère, on trouve la grotte de Lascaux , appelée la « Chapelle sixtine de la préhistoire » . C’est un trésor à partager, c’est pourquoi sa réplique Lascaux IV reproduit à l’identique les fresques polychromes de la grotte d’origine.

Tout au long de la rivière, depuis Le Bugue où se trouve la grotte de Bara Bahau jusqu’à Montignac-Lascaux, les hommes préhistoriques ont laissé leurs empreintes sur les parois des grottes en gravant ou en sculptant.
Plus tard, les falaises ont servi d’habitat et ont permis aux hommes de se protéger des envahisseurs dans les habitats troglodytiques  (la Roque Saint-Christophe, la Madeleine, le Conquil, le Roc de Cazelle).  

Les_Coflocs
Chateau de Losse en Vallée Vézère, Dordogne

Entre falaises et rivières, le département de la Dordogne a été surnommé le Pays des 1001 châteaux.

Proche de la Vézère, plusieurs châteaux comme ceux de Reignac, Marzac, Losse, Commarque vous font découvrir les charmes des bâtisses médiévales ou Renaissance.

De part et d’autre de la vallée de la Vézère, des jardins : au Nord, ceux de Terrasson-Lavilledieu, création artistique imaginée par un paysagiste américain. Au sud, à Limeuil, les jardins panoramiques aménagés dans un parc à l’anglaise surplombant la confluence des rivières Dordogne et Vézère.

Cette région est riche de mille vestiges à découvrir et petites cités de caractère au patrimoine remarquable.

La vallée de la Dordogne et Sarlat

Sarlat, capitale du Périgord Noir et joyau médiéval du département

Sarlat, première ville classée d’art et d’histoire, où foisonne une concentration d’hôtels particuliers, meneaux et tourelles, toits de lauze… Sarlat est incontestablement l’une des plus belles villes de France.

Son secteur sauvegardé, inscrit au livre des records pour « la plus forte densité en immeubles classés », est riche de 66 monuments classés ou inscrits dans un périmètre de 11 hectares. Le Périgord noir peut s’enorgueillir d’un patrimoine architectural démesuré.

Les châteaux de la vallée de la Dordogne

À quelques kilomètres de Sarlat les châteaux de Beynac, Castelnaud, Les Milandes, Fénelon, Lacypierre, Saint-Jean Le Paluel, sont les gardiens séculaires des vallées et des coteaux. Les jardins : Eyrignac, Marqueyssac, Cadiot, les jardins d’eau ont été aménagés pour le simple plaisir des yeux.

Faut-il arrêter ce découpage en couleurs ? Même si ces qualificatifs apportent une confusion pour qui ne connaît pas la région, les Périgourdins sont très attachés à ces couleurs.
Dans ce pays de cocagne au climat océanique, 4 destinations vous sont offertes, à vous de trouver votre plus beau Périgord !

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu