Cette statue, œuvre du sculpteur français Paul Dardé (1888-1963) a été inaugurée aux Eyzies, Capitale mondiale de la Préhistoire, en 1931 par Paul Léon, ministre des Beaux-Arts.

L’homme primitif de Paul Dardé aux Eyzies, statue de l’homme de Cro-Magnon ou statue de l’homme de Néandertal ? 

Connue sous le nom de “L’homme de Cro-Magnon”, il représenterait davantage l’Homme de Néandertal mais le nom qui lui fut donné par son créateur est “L’homme primitif”.

Tout comme pour la Tour Eiffel, la statue de “l’homme primitif” a essuyé les critiques avant de devenir le symbole du village des Eyzies et cela à travers le monde entier.

Les Eyzies - musée national de la préhistoire

Une certaine vision de la Préhistoire…

Il est possible qu’aujourd’hui cette statue ne serait plus nommée “homme primitif“.
Au début du siècle, nos ancêtres Cro-Magnon et Néandertal étaient associés à un être proche de l’animal ou du sauvage. On se refusait d’ailleurs à lui accorder la paternité des tombes et donc des rites d’enterrement des morts, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui.

Pendant longtemps, les hommes et les femmes de Néandertal ont été victimes de préjugés, les dépeignant au mieux comme un brouillon d’humain, au pire comme des singes ou des brutes épaisses. Ces dernières années, les découvertes de la génétique ont révolutionné nos connaissances sur la lignée humaine.

Pour en savoir plus

Vous pouvez rejoindre la chaîne Youtube du Pôle d’Interprétation de la Préhistoire et vous plonger dans des conférences passionnantes sur ces hommes qui n’ont rien de primitif. La manière dont nos représentations évoluent en fonction des connaissances d’une époque devraient nous donner à méditer !

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu