Au cœur de la Nouvelle-Aquitaine dans le département de la Dordogne, la vallée de la Vézère rassemble sur une quarantaine de kilomètres, quelques-uns des plus riches et des plus célèbres sites de la Préhistoire européenne. C’est en effet plus de 400 000 ans d’histoire que recèle cette vallée. Avec 143 gisements remontant jusqu’au Paléolithique et 25 abris et grottes ornées, la vallée de la Vézère est inscrite depuis 1979 sur la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO pour 15 sites paléolithiques, parmi lesquels figure la fameuse Grotte de Lascaux. 

En Périgord, le site de la vallée Vézère inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Un Patrimoine Mondial de l'UNESCO à découvrir

Vous souhaitez vous approcher au plus près de cet héritage mondial ? Sachez que la majorité de ces sites sont toujours accessibles au public. 


Sur le village des Eyzies, la dernière grotte à peinture polychrome ouverte en France : la grotte de Font-de-Gaume, se mérite. La réservation est obligatoire et le nombre de personnes par visite est limité. Ce sont plus de 200 peintures et gravures datées de 14000 ans qui s’offrent à vous. Toute proche, la grotte des Combarelles vous dévoile tout l’art de la gravure préhistorique, sa visite intimiste (6 pers. max) vous ravira. 

À Montignac-Lascaux, même si la grotte originale est fermée au public depuis 1963, vous pouvez toujours visiter la grotte de Lascaux grâce à ses 2 fac-similés. Lascaux II, la première reproduction partielle se situe à quelques pas de l’originale. Lascaux IV, centre international d’art pariétal, vous offre une reproduction intégrale de la grotte ainsi qu’une salle d’interprétation pour déchiffrer ses œuvres, un cinéma, un «théâtre» et une exposition temporaire. 

grottederouffignac1_plassard


La grotte de Rouffignac appelée aussi « la grotte aux cents mammouths » se découvre en petit train, sur plus de 8km de galeries. Le mammouth est à Rouffignac le thème dominant. 158 de ces pachydermes sont figurés sur les parois et les plafonds de ce dédale. En dépit du grand prestige dont cet animal bénéficie dans nos esprits, il ne fut que relativement peu représenté par les artistes préhistoriques qui leur préféraient généralement les chevaux et les bisons. C’est ainsi que parmi les 350 cavités décorées d’Europe occidentale, environ le tiers des représentations de l’espèce sont à Rouffignac

Vous pouvez également vous immerger dans la vie de nos ancêtres grâce aux abris sous roches, comme celui de Laugerie Basse ou l’abri Pataud.  

Approchez-vous du site le plus ancien de la vallée de la Vézère : le gisement de la Micoque, en empruntant le sentier d’interprétation « Chemin de la Préhistoire, la boucle de la Micoque ». Vous passez sous les falaises de la grotte du Grand Roc et découvrez l’un des paysages les plus exceptionnels de la vallée.

En remontant la rivière Vézère, arpentez le village troglodytique de la Madeleine.
Situé à Tursac, il est l’un des meilleurs exemples de l’occupation humaine de la vallée de la Vézère. 


De sa biosphère à ses somptueux paysages, un territoire engagé dans le développement durable 

Depuis juillet 2012, la vallée de la Vézère est classée, en tant qu’affluent de la Dordogne, réserve de biosphère par l’Unesco. Cette réserve est la plus vaste en France, la 2ème en Europe à englober un bassin versant dans son intégralité avec pas moins de 23870km².
L’établissement public territorial du bassin de la Dordogne (Epidor) est le garant de la bonne gestion de cette réserve de biosphère.

Urope

En canoë ou en gabarre,

vous pourrez admirer au plus près cette richesse environnementale : les paysages, la faune et la flore qui la composent.

Aussi, elle abrite en son sein plusieurs sites « Natura 2000 » protégés au titre d’une directive européenne. 
Par exemple, les vallées des Beunes, affluents de la Vézère, qui renferment des milieux rares et fragiles comme les tourbières ou les roselières et abritent plusieurs espèces protégées. On peut y croiser des Loutres, des Salamandres ou des Cuivrés des marais (c’est un papillon rare). Vous pourrez découvrir cet environnement préservé grâce à un sentier d’interprétation qui le jalonne.
Depuis 2020, la vallée Vézère est aussi labellisée « Grand Site de France ». Cette décision est la récompense des efforts déployés pour préserver ses paysages exceptionnels à long terme, tout en améliorant l’accueil des visiteurs. 

D’un site Unesco à un autre, il n’y a qu’un pas ! De la vallée de la Vézère aux chemins de Saint Jacques de Compostelle 

À quelques kilomètres de la vallée, passe en Périgord l’une des voies des chemins mythiques de Saint-Jacques-de-Compostelle : la voie de Vézelay. Elle aussi est classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.


Cette voie, qui traverse la Dordogne de La Coquille à Sainte Foy la Grande, passe par la ville de Périgueux, capitale du Périgord. Laissez-vous envoûter par son imposante cathédrale Saint Front et ses ruelles médiévales. Une variante de cette voie passe par Bergerac. Elle vous permettra de découvrir l’abbaye de Cadouin et l’église de Saint-Avit-Sénieur, elles aussi classées.
De nombreux chemins de randonnée partent de la vallée de la Vézère et vous permettent de rejoindre ces voies. 

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu