Le village troglodytique de la Madeleine est l’un des joyaux de Tursac, cette petite commune du Périgord qui a la chance d’être nichée dans une vallée préservée : la vallée de la Vézère. En face, se situe le château de Marzac, quelques kilomètres en amont, la grotte de Lascaux, et en aval, la capitale mondiale de la Préhistoire. La visite de la Madeleine est une étape incontournable lors de votre périple en Périgord Noir !

Une falaise habitée depuis la Préhistoire

En Dordogne, il n’est pas rare de trouver des sites troglodytiques, la Roque Saint-Christophe est d’ailleurs à quelques kilomètres du village de la Madeleine. Néanmoins le site troglodytique de la Madeleine a une particularité qui en fait l’un des sites majeurs de la Préhistoire.
Il a donné son nom à une période préhistorique : le Magdalénien. Des recherches archéologiques ont permis de dater une occupation humaine du site dès -17000 ans avant JC.

Les Coflocs
©OT_Vallée_Vézère_By_Les_Coflocs_VillagedeLaMadeleine-2

Pour des raisons de sécurité, le village de la Madeleine ne peut ouvrir à la visite son gisement où furent découvert des fragments d’ivoire de mammouth, des gravures et des outils en silex. Toutefois, une muséographie à l’entrée du site vous permet d’en apprendre plus sur cette occupation préhistorique. Si vous souhaitez approfondir le sujet, rendez-vous quelques kilomètres plus bas sur la vallée : au village des Eyzies, réputée pour être la capitale de la Préhistoire. Musée et Pôle d’Interprétation vous y attendent.

Un village troglodytique impressionnant

LesCoflocs

L’histoire de la Madeleine est riche !


Le village creusé dans la falaise permit aux habitants du Périgord de se protéger lors des invasions normandes autour de l’an mille.
Puis ce fût au tour de la Guerre de Cent Ans de ravager la Dordogne quelques siècles plus tard. Là encore, le village troglodytique de la Madeleine servit d’abri et de refuge. Tout une vie s’organisa à flanc de falaise. D’ailleurs la chapelle, toujours visible aujourd’hui, est l’un des vestiges les mieux conservés de cette partie de l’histoire de la Madeleine.

Des animations pour revivre l’époque médiévale

En période estivale et de manière ponctuelle, le village troglodytique de la Madeleine revit au rythme des troubadours et autres artisans qui travaillaient autrefois près du château présent sur le site (dont peu de vestiges sont visibles de nos jours).
Pour sûr, vos enfants s’émerveilleront devant ces métiers d’antan !

Des animations sont proposées chaque jour pour tous ceux qui font la visite du site. Ainsi, vous pouvez tester le métier de feuillardier, apprendre la vannerie, regarder le forgeron ou assister à la cuisson du pain dans un four traditionnel au feu de bois.

Des bals sont également organisés pour retrouver l’ambiance festive du village d’antan. Pour retrouver les dates, consultez notre Agenda.

Le village de la Madeleine, c’est aussi une ferme

Depuis 2020, un aménagement particulier a été réalisé au pied de la falaise. Afin de renouer avec la nature environnante et préserver la vallée classée Grand Site de France, la Madeleine a décidé de renouer avec l’agriculture paysanne et locale en aménageant une ferme “pédagogique”.
Un séchoir à tabac a été rénové. Vous pourrez admirer à l’intérieur de celui-ci une exposition sur le monde paysan. Des activités nature sont proposées comme le nourrissage des animaux ou le pistage animalier. Ces ateliers permettent aux enfants de redécouvrir le travail des agriculteurs avant l’invention des machines modernes. Découvrez le programme complet sur le site internet de la Madeleine.

Au dessous coule la Vézère

LesCoflocs

Nombre de sites troglodytiques sont construits proche d’un cours d’eau. Le village troglodytique de la Madeleine ne fait pas exception à la règle.


La Vézère coule à ses pieds et c’est d’ailleurs peut-être lors d’une balade en canoë que l’on perçoit le mieux l’immensité du site. En partant du village de Saint-Léon-sur-Vézère pour arriver au village des Eyzies vous admirerez la hauteur spectaculaire de cette falaise. Vous pourrez admirer la lumière qui se reflète sur la pierre ocre de la Madeleine.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu